Les derniers billets

Que pourrions-nous trouver dans les bulletins scolaires de D. TRUMP?

A quelques jours des élections qui vont désigner le prochain président des USA, nous vous proposons une publication remaniée d’un billet qui faisait suite à l’affaire médiatique autour des bulletins scolaires de Donald Trump.

Lien vers le billet susmentionné.

 

Déconfinement et inégalités territoriales en matière éducative :  assiste-t-on (ou pas) à un cumul des difficultés ?

Le confinement décidé le 17 mars et partiellement levé le 11 mai a eu de profondes conséquences sur la France. Economiquement, celui-ci a entraîné un recul inédit du PIB (-5,3% selon l’INSEE). D’un point de vue éducatif, les difficultés ne sont pas non plus négligeables.

Lien vers le billet susmentionné.

Sortie de crise et retour à l’école : l’exemple des deux guerres mondiales

Le déconfinement se poursuit dans l’Éducation nationale. Le ministre, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce jeudi 28 mai 2020 de nouvelles mesures correspondant à la phase 2 du processus : à partir du 2 juin, toutes les écoles seront réouvertes. Depuis le 11 mai dernier, elles avaient rouvert et accueillis des élèves partiellement. A partir du 2 juin, le déconfinement sera aussi progressif dans les collèges et lycées. Que peut nous apprendre l’histoire des deux guerres mondiales sur la manière dont se déroule le retour en classe en temps de crise ? Comment ce défi a-t-il alors été relevé ?

Lien vers le billet susmentionné.

 

Les objets, narrateurs d’histoires et d’émotions

Les 11 et 12 juin 2019 s’est tenu au Logis du Roy un colloque intitulé  « Objets pour apprendre, objets à apprendre : quelles pratiques enseignantes pour quels enjeux ? ».  Cet événement international se proposait d’approfondir les réflexions initiées lors d’une  journée d’études  de décembre 2014. Ce billet se propose de revenir en particulier sur la conférence plénière de José Luis de Los Reyes Leoz, qui se tint le mercredi 12 juin au matin.

Lien vers le billet susmentionné.

 

Le « foot féminin » : révélateur du masculin neutre

A l’occasion des journées des droits des femmes (le 8 mars pour l’international, le 11 mars pour l’UPJV), nous vous proposons ce billet est un article remanié. Initialement, il avait été publié au cours d’une coupe du monde de football s’étant déroulée en France en 2019. Le site (https://fr.fifa.com/) en français de la FIFA* la nomme « coupe du monde féminine de la FIFA » et la distingue de la « coupe du monde de la FIFA » (qui correspond en fait à une coupe du monde de football joué par des hommes).

Nous nous attachons ici à utiliser un concept issu des études sur le genre pour explorer de manière féconde un phénomène mis en lumière par/dans la sphère sportive.

Lien vers le billet susmentionné.

 

Savants entre amateurs et professionnels : une vieille histoire

Un travail doctoral intitulé « De la fourmi à l’atome » nous plonge dans l’histoire des sciences naturelles autour de 1900, à une époque où la chimie était encore dans le giron des naturalistes. Plus particulièrement, il nous invite à suivre la vie et l’œuvre de Charles Janet (1849-1932).

Lien vers le billet susmentionné.

 

Motion du CAREF (février 2020)

Les membres du CAREF, réunis en assemblée générale le vendredi 7 février 2020, s’inquiètent de certaines propositions évoquées dans les rapports préalables du futur projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche.

Les textes préparatoires à la LPPR mettent en avant l’accroissement des logiques de mise en concurrence, de précarisation et de bureaucratisation de nos activités contre lesquelles, justement, la communauté de l’ESR s’élève.

Malgré la clarté d’un diagnostic de sous-financement partagé par tous, ces rapports et les premiers arbitrages annoncés ne font aucun état de la nécessité d’un plan de recrutement d’enseignants-chercheurs, de chercheurs titulaires, d’ITA et de BIATSS dans l’ESR, adapté aux besoins de l’ESR. Ils prévoient au contraire la création de nouveaux contrats de travail faisant exception aux dispositions statutaires (CDI de mission, tenure tracks), ainsi que l’amplification de la recherche par projet, deux orientations qui contribuent à faire de la précarité la norme dans le fonctionnement de l’ESR.

Articulé à la stagnation des postes pérennes alors que les besoins de recrutement sont forts tant en recherche qu’en enseignement, le paradigme de la performance conduit à recommander la différenciation des carrières, des tâches et des rémunérations par un usage managérial de l’évaluation et par une dégradation des conditions de travail pour la majorité des personnels titulaires.

L’AG du CAREF s’associe pleinement à la motion adoptée par le CA de l’UPJV le 6 février 2020.

Pour : 24

Contre : 2

Abstention : 2

Blanc : 1

 

 

Pratiques numériques adolescentes et régulations parentales

Ce billet – issu d’une communication aux mercredis du CAREF – s’intéresse aux pratiques numériques des adolescents et aux régulations parentales à domicile. Les données s’appuient essentiellement sur les résultats de l’ANR INÉDUC (Inégalités éducatives) dont l’objectif scientifique était d’étudier les parcours éducatifs des adolescents âgés de 13 à 15 ans[2]. Ce texte se compose de deux parties. La première dresse un panorama des pratiques numériques des adolescents et montre en quoi les appareils numériques constituent un marqueur fort d’appartenance à la culture juvénile. La seconde interroge le rôle que jouent les parents dans la régulation des pratiques numériques à domicile.

Lien vers le billet susmentionné

 

La coupe du monde « féminine » de football, moment révélateur du masculin neutre

Un but d’Henry face au Brésil à la réception d’un coup franc, ça vous dit quelque chose ?  Si vous êtes allergique au football, vous ne savez pas de quoi je parle. Si vous suivez les grands évènements footballistiques, vous me répondrez : « trop facile, coupe du monde 2006, le jour où Zizou a montré au monde entier qui était l’incarnation du jeu à la brésilienne (le joga bonito) ». Si vous suivez la coupe du monde de football 2019, vous pourrez me répondre : « Amandine Henry, le but du 2 à 1, le but vainqueur, en huitième de finale. »

Vous l’avez peut-être remarqué, il y a en ce moment même une compétition sportive internationale jouée par des femmes qui trouve un écho médiatique très important, remplit les stades et attire les téléspectateur⸱es. Ce qui nous intéresse ici est le débat sur la façon de nommer cet évènement. Coupe du monde de football féminin ? Coupe du monde féminine de football ?

Lien vers le billet susmentionné

 

Psychologie sociale super-héroïque

L’actualité du patrimoine mondial est fort agitée : l’incendie de Notre Dame de Paris la semaine dernière, la sortie du prochain opus de l’univers cinématique Marvel ce mercredi, celui-ci se situant entre Notre Dame de Paris et la cathédrale d’Amiens dans mon subjectif classement (croissant) du patrimoine mondiale de l’humanité. Pour fêter la sortie (tant attendue par certains et certaines) du retour, entre autres, de Thanos et de Tony Stark, nous vous proposons ce lien vers un billet publié au cours de l’été 2018. Comment Tony Stark va-t-il réagir à la disparition de Peter Parker qu’il avait pris sous son aile (et de ses autres compagnons de lutte)? Cela va-t-il encore faire croître son illusion de détermination?

Lien vers le billet susmentionné

 

Que pourrions-nous trouver dans les bulletins scolaires de Donald Trump?

Si vous suivez l’actualité, vous connaissez probablement l’information qui va suivre. Si ce n’est pas le cas, vous risquez d’être fort surpris : les bulletins scolaires de Donald Trump auraient disparu, comme l’ont sous-entendu certains médias.

Le texte qui suit s’intéresse ainsi aux appréciations que nous aurions pu trouver sur les bulletins scolaires de l’actuel président des Etats-Unis d’Amérique s’il avait été étudiant en France. Cette fiction est construite à partir d’un travail mené sur le jugement professoral appréhendé via les appréciations portées par les enseignants (en particulier ceux d’EPS) sur les bulletins scolaires.

 

Transmettre la Shoah : une question socialement vive?

La question, au moment où disparaissent les « derniers grands témoins » (1), et au moment où il apparaît, selon le sondage effectué par la Fondation Jean Jaurès avec l’institut Ifop en décembre dernier, qu’environ 20 pour cent des jeunes français âgés de 18 à 24 ans n’ont jamais entendu parler de la Shoah ou du génocide des juifs, semble particulièrement d’actualité (2). Une telle information ne laisse pas d’interroger, tant la question de la transmission de la Shoah se pose avec acuité non seulement depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, mais surtout depuis le milieu des années quatre-vingt-dix.

 

Enseigner l’EPS : les effets du ciblage didactique.

Aujourd’hui, il est possible d’expliquer les mécanismes psychophysiologiques qui régulent les apprentissages à la source des transformations motrices (Damasio, 2017). Si ces apports enrichissent la vision fonctionnelle de l’apprenant, il nous semble complémentaire de réfléchir à l’influence des enseignements sur les perceptions du monde. Cette contribution consiste à questionner les effets de la logique interne des pratiques et du ciblage didactique sur les perceptions et les représentations du corps des élèves. Il est souligné dans les programmes que l’Éducation Physique et Sportive (EPS) contribue au développement de la personne. Pourtant, rares sont les travaux qui étayent ces déclarations.

 

Du pubertaire au génie adolescent.

La période de l’adolescence a été étudiée par un ensemble d’auteurs, notamment à partir de cas cliniques, dans des rencontres et regroupements permettant des échanges conceptuels denses autour des questions psychopathologiques. En ce qui me concerne, la théorisation de Philippe Gutton a été une source d’inspiration pour mon travail de recherche en clinique de l’adolescence. Philippe Gutton, psychiatre, psychanalyste et professeur émérite de l’université de Paris 7 a introduit un nouveau paradigme en psychanalyse avec sa thèse de base du « pubertaire ». Pour lui, l’adolescence n’est pas seulement une reprise de l’infantile. L’adolescence est une période de refondation de soi, une « recherche de solution permettant d’assurer le sentiment continu de l’existence tout en intégrant la nouveauté pubertaire » (Gutton, 1997, p. 199).

 

Subjectivité et marginalités dans les expériences d’apprentissage, XVIIIe-XXIe siècle.

L’idée de ce colloque était de réfléchir sur les aspects et contenussubjectifs des expériences d’apprentissage prises au sens large, c’est-à-dire pouvant concerner les apprentissages en cadre institutionnel ou aussi bienautodidactes ou informels et apparemment « hors-normes ». Quesignifie apprendre du point de vue du sujet ? Quelles économies émotionnelles, relationnelles, décisions intimes, déplacements, renoncements peut-être, s’opèrent alors ? Et quelle est la manière dont le sujet se relate àlui-même cette expérience ?